La norme EN-166

La norme EN-166

Détails sur la réglementation EN-166

Comme évoqué précédemment, la norme EN 166 définit les exigences générales qui s’appliquent à la protection des yeux. Elle décrit donc quels types d’informations doivent obligatoirement figurer sur les branches ainsi que sur les oculaires. Ces informations doivent permettre aux utilisateurs de connaitre la classe optique ainsi que les niveaux de résistance mécanique des oculaires et des branches.

Voici un récapitulatif des informations qui figurent obligatoirement sur une paire de lunette de protection selon la norme EN 166 :

L’oculaire doit être marqué des informations suivantes :

  • La désignation du filtre : Combinaison du numéro de code et de la classe de protection du filtre.
  • L’identification du fabricant
  • La classe optique : 1, 2 ou 3 la classe optique définie la qualité d’optique des lunettes. Une classe 1 assure une qualité optimale, permettant aux utilisateurs de porter les lunettes toute la journée en leur assurant un confort optique maximal. Une classe 3 convient pour les tâches ponctuelles. Elles ne sont pas destinées à être portées toute la journée.
  • Le niveau de résistance à l’impact (S-F-B-A) :
    • S : Solidité renforcée
    • B : Impact à faible énergie
    • F : Impact à moyenne énergie
    • A : Impact à haute énergie
  • Le symbole de non adhérence aux métaux fondus et résistance à la pénétration de solides chauds (indiqué par le chiffre 9)
  • Le symbole de résistance à la détérioration des surfaces par les fines particules (indiqué par la lettre K)
  • Le symbole pour la résistance à la buée (indiqué par la lettre N)
  • Le marquage CE

Cinq informations doivent être indiquées sur les branches des lunettes de protection :

  • L’identification du fabricant
  • Numéro de la norme EN 166
  • Le(s) domaine(s) d’utilisation :
    • 3 – Risques de projections de liquides
    • 4 – Petites particules
    • 5 – Gaz et fines particules de poussières
    • 8 – Arc électrique
    • 9 – Métaux fondus et solides chauds
  • Symbole indiquant la résistance aux fines particules lancées à grande vitesse (S-F-B-A)
  • Le marquage CE

Les oculaires et les branches partagent donc trois informations communes, obligatoirement affichées que sont :

  • L’identification du fabricant
  • La résistance mécanique
  • Le marquage CE

Au niveau des informations relatives à la résistance mécanique, si vous observez une différence entre les indications de la branche et celle des lunettes, reportez vous à la valeur la plus basse des deux.

Les métiers et environnement concernés

La protection des yeux est un enjeu pour de nombreux professionnels. En effet, qu’ils soient soudeurs, ouvriers du BTP, professionnels de la métallurgie, du verre ou encore de la chimie, les risques de projections de poussières, produits chimiques, métaux en fusions sont récurrents et tous ont donc régulièrement besoin de lunettes de protection pour la réalisation de certaines tâches. Néanmoins, les lunettes de protection ne sont pas toujours suffisantes notamment lorsque les projections peuvent provoquer des impacts à haute énergie. Dans ce cas, nous recommandons de porter un masque de protection.

Les équipements de protection comme les lunettes et les gants de protection sont essentiels à une multitude de professionnels. Il en est de même pour les chaussures de sécurité et les vêtements de travail.

Retour actus